Samuel Beckett (Le dépeupleur)

Séjour où des corps vont cherchant chacun son dépeupleur. Assez vaste pour permettre de chercher en vain. Assez restreint pour que toute fuite soit vaine. C'est l'intérieur d'un cylindre surbaissé ayant cinquante mètres de pourtour et seize de haut pour l'harmonie. Lumière. Sa faiblesse. Son jaune. Son omniprésence comme si les quelques quatre-vingt mille centimètres carrés de la surface totale émettaient chacun sa lueur. Le halètement qui l'agite. Il s'arrête de loin en loin tel un souffle sur sa fin. Tous se figent alors. Leur séjour va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout reprend.

Samuel Beckett (Le dépeupleur)

Faire pleurer
Encyclopédie Littérature Romans Bloc-notes Poésie Géographie Exposition Expliquez-moi Contact Accueil du site
Le dépeupleur

... cliquez sur l'une des catégories ci-dessous ...
... ou ici pour le texte original ...
... ou ici pour choisir un autre auteur ...
... ou ici pour muter sans catégorie ...
... j'ai de la chance ...

Anatomique
Ancien régime
Antiquité
Argot

Artistique
Automobile
Aviation
Botanique

Boxe
Bâtiment
Catastrophique
Chimie

Cinéma
Cirque
Commercial
Converser

Cosmique
Deuil
Dépression
Enfant

Extraordinaire
Gangster
Gastronomique
Grammaire

Hiver
Hygiène
Informatique
Jour

Juridique
Littéraire
Mariage
Maritime

Mathématique
Militaire
Musical
Médical

Médiocre
Ménage
Météorologique
Nocturne

Philosophique
Politique
Psychologie
Publicité

Religieux
Scolaire
Sous la ceinture
Sportif

Suisse
Tendre
Transports
Vestimentaire

Vie intérieure
Voyage
Zoologique
Nouveau! ... vous avez désormais la possibilité de faire muter vos propres textes. Cliquez ici ...
Généré le 26/09/2017 ... à 19:59:16

Génération de poèmes automatiques ... explication ... mode d´emploi ...
GenPo.V2 © nordmann 2005